Métier
Technicien, Technicienne hydrobiologiste

Technicienne, Technicien hydrobiologiste; Son diplôme - BTS -DUT - DEUST lui permet d’effectuer des analyses sous le contrôle d’un ingénieur hydrobiologiste qui définit les protocoles d’intervention sur le terrain. Il identifie les végétaux et les espèces vivantes des milieux aquatiques qui sont l’objet d’études et ou de protection: Etangs, lacs, ruisseaux, rivières, zones humides, zones littorales. Il localise ces espèces avec précision et dénombre leur population.

Il est capable de régler ses appareils, d'effectuer les prélèvements et les analyses et de rédiger le compte rendu dont il présente les résultats à son responsable. Ses connaissances théoriques entre autres: sciences naturelles, chimie, biologie. 

Des débouchés auprès des services de protection de l’environnement, de bureaux d’études, d’organismes de recherche INRA, CNRS, CEMAGREF. Parfois, dans le cadre des études préliminaires aux grands projets d'infrastructures (dans le domaine des transports en particulier) le tracé touche (met en péril ?) des lieux naturels (cours d'eau, étangs, marais) la législation impose que les promoteurs étudient la faune et la flore aquatiques de ces milieux avant d'entreprendre les travaux. Sur le terrain, c'est un ou une technicienne hydrobiologiste qui effectuera les prélèvements et les analyses.  

Comment devenir Technicien hydrobiologiste ? 

En fait le bac S qui prépare aux enseignements supérieurs scientifiques et techniques peut constituer la première étape pour ce métier sans oublier cependant les séries STI2D et STL – Sciences et Technologies de l'industrie et du développement durable – Sciences et Technologies de laboratoire permettent également de cibler cette profession. 

Dès lors, le Bac en poche, DUT, BTS, DEUST (DUT Génie Biologique option Analyses Biologiques et Biochimiques; Analyses biologiques, Bio-analyses et contrôles, Analyses des milieux biologiques...) permettent d'atteindre le niveau de Bac+2 presque toujours requis pour l'exercice de ce métier. Il existe de nombreux établissement qui préparent à ces diplômes, des écoles assurent également ces préparations. 

D'autre part, la validation des acquis de l'expérience -la VAE - peut permettre progressivement d'être reconnu compétent et qualifié pour celles et ceux qui se sont engagés dans la vie active sans l'un ou l'autre de ces diplômes. Même si les débouchés ne semblent pas nombreux, cette qualification pourrait se révéler utile pour évoluer vers d'autres secteurs comme l'agroalimentaire, le secteur pharmaceutique, celui des analyses médicales. 

Il convient aussi de retenir que la formation continue - tant sur les connaissances que sur les techniques et méthodes - pourrait permettre à de jeunes professionnels (elles) de se préparer pour s'inscrire dans un second temps dans un master pour accéder à des postes de plus hautes responsabilités (conception de missions et projets; préparation 

de communications, préparation d'appel d'offre ...etc.)

Quel marché du travail ? 

Est-il actif vis-à-vis de ce métier ? Sur Internet, après consultation des sites de recrutement, nous avons remarqué des propositions. 

Par exemple, avec les libellés suivants : 

spécialiste Flore – milieux aquatiques, Spécialiste invertébrés - Milieux aquatiques, des annonces émanant d’une organisation de l’Hérault. Il était précisé dans l’annonce : Posséder un diplôme de niveau Bac + 2 à Bac + 5 dans le domaine de l’écologie ou l’hydrobiologie végétale;.

Compétences techniques en environnement et plus particulièrement en hydrobiologie. 

Une autre annonce a retenu notre attention Recrutement d’un chargé d’exploitation des Milieux aquatiques H/F « chargé de l’organisation et du suivi des opérations d’entretien, de sécurisation, de requalification et de valorisation du patrimoine Milieux Aquatiques »  Le recruteur mentionnait du point de vue formation « Issu d’une formation Bac + 2/3 du type BTSA GEMEAU / GPN ou Licence Pro avec une spécialité dans les Métiers de l’Eau, vous disposez de solides connaissances liées à l’eau, l’assainissement, aux milieux aquatiques et à la biodiversité (hydraulique, hydrologie, qualité et traitement de l’Eau etc » 

Citons aussi pour illustrer : 

-Un chargé d’études Milieux aquatiques Minimum Bac + 3 demandé ; 

-un Technicien Préleveur Eau H/F pour le département de la Meus possédant  l’un des diplômes suivants  Bac STL, DUT et BTS chimie, biochimie, biologie, métiers de l'eau ou Environnement afin essentiellement d’effectuer des prélèvements sur le terrain (peu de travail en laboratoire est-il précisé) L’annonceur donne une description précise des tâches à accomplir que nous reproduisons pour permettre à ceux et celles qui sont tentés par ce métier de mieux connaître au quotidien leur activité :

• Préparer les appareils de mesures et contrôler leur conformité d'étalonnage et de fonctionnement.

• Effectuer les échantillonnages et les analyses de terrain. Les prélèvements sont essentiellement de type eaux de rivière, eaux de consommation

• Collecter des échantillons d'eau essentiellement sur le département 51

-Un Technicien d’exploitation H/F – Service  Rivière eaux pluviales avec l’un des diplômes suivants demandé par le recruteur Bac + 2 minimum - BTS GEMEAU – Gestion et maîtrise de l’eau -  BTS ou DUT Génie Civil

Un marché du travail qui laisse apercevoir des besoins à satisfaire tant auprès des services « Eaux » des collectivités locales mais pas seulement, auprès de laboratoires de contrôle de la qualité de l’eau, de sociétés en charge du traitement des eaux et d’activités environnementales…avec en plus pour celles et ceux qui envisageraient de faire carrière dans ce secteur la possibilité de passer en cours de carrière, par exemple, de Bac + 2 à Bac + 3 et de poursuivre vers le niveau Bac + 4 /Bac + 5 pour des postes à responsabilité et attractifs du point de vue travail à accomplir et pas seulement ! 

Sans hésitation un secteur où l’on peut vraiment réussir la vie ! 

A savoir

L’IUT de l’Aisne (St Quentin) Université Jules Verne  - Amiens propose une licence pro « Protection de l’environnement spécialité Métiers de l’eau »

https://extra.u-picardie.fr/disi4/infocentre/index.php/Catalogue/fiche/idf/331

Voir les 2 formations pour devenir Technicien, Technicienne hydrobiologiste

BAROMÈTRE DES SALAIRES

Vous êtes Technicien, Technicienne hydrobiologiste ? Vous pouvez nous aider à définir le salaire moyen de ce métier. Il vous suffit de cliquer sur l'un des suivant :
Env. 1000-1250 Env. 1250-1500 Env. 1500-1750 Env. 1750-2000 Env. 2000-2350 Env. 2350-2700 Env. 2700-3000 Env. 3000-3500 Env. 3500-4000 Env. 4000+
Merci !! Votre information a bien été prise en compte. Merci de nous avoir aider à améliorer la précision du contenu que nous proposons à nos visiteurs.

Aidez nous à améliorer ce site

Vous pouvez nous aider à améliorer le site en nous indiquant la note que vous attribuez à cette page
Merci !! Votre vote a bien été pris en compte. Nous faisons notre possible pour améliorer la qualité du contenu que nous vous proposons.