Métier
Technicien Supérieur Forestier, Technicienne Supérieure Forestière

Selon Wikipédia « la forêt en France métropolitaine couvre 17 millions d’hectares soit 170 000 km² Si l’on prend en compte les départements et régions d’outre mer la forêt occupe environ 246000 km² ». L’on se rend compte de l’importance de cette ressource naturelle et de la nécessité de sa protection dans une perspective d’exploitation durable.  Une filière qui demande la présence et les activités de professionnels qualifiés et compétents. Parmi eux, le Technicien supérieur forestier, la Technicienne supérieure forestière.
Voici ci-dessous les éléments qui permettent d’esquisser son portrait robot et succinctement de proposer les parcours à accomplir pour exercer ce métier :
 
Profil d'un jeune ou d'une jeune ayant suivi des études Post Bac spécialisées dans le domaine de la forêt et du bois. (niveau Bac + 2 /Bac +3) Ses connaissances lui permettent d'intervenir dans la partie du massif forestier qui lui a été affectée. Ses études l'auront préparé à s'engager techniquement dans le sens d'une gestion durable de la forêt et de la protection de sa bio- diversité. Il saura préciser et suivre les plantations ou abattages auxquels pourront procéder les entreprises. Si la situation l'exige, il pourra identifier les maladies qui frappent certaines espèces et les dégradations causées par des animaux. Il sera capable de travailler dans un bureau d’études ou d’ingénierie en environnement. Il sera capable de superviser 5 ou 6 agents techniques, soit une équipe d'ouvriers pour les travaux courants d’entretien - taille, coupes, débroussaillages, …... de leur apporter une assistance dans l’organisation et le déroulement de leur travail.
Il supervisera l’administration des traitements préconisés par l'ingénieur forestier dont il dépend et lui rendra compte pour l'ensemble de ses responsabilités.
Ses employeurs: l’Office National des Forêts, les Chambres d'Agriculture, des organismes de gestion et d'exploitation forestière (coopératives forestières, groupements forestiers...) des bureaux d’études de conseil et d'expertises.


Quels sont les diplômes utiles ?

Les 3 diplômes ci-dessous peuvent permettre d’exercer cette profession en toute plénitude dès lors que les divers stages  suivis en cours d’études auront permis d’être reconnu  et apprécié par les futurs employeurs en recherche de savoir faire et de compétences dans ce domaine bien spécifique.
a) Le  BTSA Gestion Forestière (Bac + 2) ;  
Un diplôme qui permet de connaître les essences forestières et dévaluer la qualité du bois et les potentialités d'une parcelle de forêt. Il sait faire des relevés topographiques, établir des plans numériques,  produire des inventaires et des diagnostics qui permettront d'effectuer des choix en terme de gestion forestière. (www.metiers-foret-bois.org/diplomes/btsa-gestion-forestiere )
un diplôme que l’on peut obtenir par différentes voies: apprentissage, formation continue, contrat de professionnalisation, VAE – validation des acquis de l’expérience et aussi en formation à distance.

b) Le Bachelor de la BFH-HAFL Haute école spécialisée bernoise - Haute école des sciences agronomiques forestière et alimentaires HAFL  (Bac +3) 
C’est le seul cursus complet en sciences forestières de Suisse. Il offre trois orientations attractives dans lesquels les étudiants se spécialisent : ( www.hafl.bfh.ch/fr/etudes/bachelor-sciences-forestieres.html )

c) D'autres diplômes de l'enseignement supérieur (sorties à Bac + 3 – des licences professionnelles )
apportent aux diplômés les savoir faire leur permettant de réussir dans secteur. On peut citer la Licence Professionnelle « Forêts, gestion et préservation de la ressource en eau » – faculté des sciences et techniques université de Tours ; la licence professionnelle Métiers des ressources naturelles et de la forêt - parcours Gestion et commercialisation des produits de la filière Forestière. Université de Grenoble – Alpes. Cette dernière licence pro pour un public de formation continue
 
Comment, pour les plus jeunes, accéder à ce parcours ?

L’on peut énumérer les diplômes de différents niveaux qui peuvent permettre à celles et ceux qui  s’intéressent à cette filière métiers de la forêt et du bois de bien se situer et d’identifier les niveaux à franchir pour devenir technicien supérieur forestier.  
1 Tout d’abord le CAP agricole travaux forestiers - diplôme qui permet d’exercer les travaux du type de ceux énumérés ci-dessus (débroussaillages, coupes, fascines, chemins forestiers..)
2 Il est possible, après la 3ième, d’opter pour une seconde professionnelle dans le champs «Nature - Jardin - Paysage - Forêt» conduisant au terme de 3 ans au Bac Pro Forêt ouvrant les portes d’une inscription au BTSA Gestion Forestière.
3 Autre possibilité : Obtenir le Bac technologique STAV – Sciences et technologies de l’agronomie et du visant et qui permet d’entrer directement en BTSA Forêt ; ce BTS,  à son tour,  permet d’accéder à une licence Professionnelle qui démultiplie les opportunités d’insertion ! Voir par exemple la Licence Pro de l’université de Lorraine:  « Espaces Naturels Spécialité : Gestion durable des espaces forestiers et développement local» (Bac + 3)
Sans énumérer d’autres diplômes ou options conduisant aux mêmes niveaux de connaissances et aux compétences voisines de celles acquises dans les parcours présentés ci-dessus, l’on observe qu’il est possible de progresser encore vers les niveaux plus élevés comme celui d’ingénieur forestier.
                                                                                                                                   <>
En tout état de cause, cette activité de technicien supérieur forêt – on peut le penser sans risque de se tromper – peut apporter à celles et ceux qui l’exercent de grandes satisfactions comme celle par exemple de travailler dans le cadre de projets qui se concrétisent aux rythmes de la nature et qui peuvent se révéler en longue période du plus haut intérêt pour la société dans son ensemble. Une activité professionnelle qui peut donc conjuguer –semble-t-il - réussite professionnelle et réussite dans la vie.


utile: 
Voir Université de Lorraine Licence « Espaces Naturels Spécialité : Gestion durable des espaces forestiers et développement local»
Débouchés du secteur  Sylviculture et exploitation forestière: Il s’agit de techniciens d'étude et de conseil en agriculture, eaux et forêts du secteur public ou privé et plus particulièrement, de chargés d'études, de conseillers techniques, d’agents de développement local, d’animateurs en milieu rural...
http://fst.univ-lorraine.fr/sites/default/files/licence-professionnelle-specialite-gestion-durable-des-espaces-forestiers-et-developpement-local.pdf

Voir les 4 formations pour devenir Technicien Supérieur Forestier, Technicienne Supérieure Forestière

BAROMÈTRE DES SALAIRES

Vous êtes Technicien Supérieur Forestier, Technicienne Supérieure Forestière ? Vous pouvez nous aider à définir le salaire moyen de ce métier. Il vous suffit de cliquer sur l'un des suivant :
Env. 1000-1250 Env. 1250-1500 Env. 1500-1750 Env. 1750-2000 Env. 2000-2350 Env. 2350-2700 Env. 2700-3000 Env. 3000-3500 Env. 3500-4000 Env. 4000+
Merci !! Votre information a bien été prise en compte. Merci de nous avoir aider à améliorer la précision du contenu que nous proposons à nos visiteurs.

Aidez nous à améliorer ce site

Vous pouvez nous aider à améliorer le site en nous indiquant la note que vous attribuez à cette page
Merci !! Votre vote a bien été pris en compte. Nous faisons notre possible pour améliorer la qualité du contenu que nous vous proposons.

Autres métiers qui pourraient vous intéresser :

  • Garde forestier

    Dénommé également Agent Technique Forestier. C’est un technicien connaisseur de la forêt autant d’un point de vue essences et croissance des arbres que de l’ensemble de la faune et de…